Les niveaux de souplesse d’un câble

Connaissez-vous les différents niveaux de souplesse d’un câble ? Savez-vous les identifier ?

Les niveaux de souplesse d’un câble peuvent être identifiés en fonction de différentes classes (définies par les normes) Celles-ci sont définies en tenant compte du nombre de brins qui les composent ainsi que de leur section. Les classifications comprennent :

  1. Classe 1 : pour les câbles rigides à âme massive.
  2. Classe 2 : pour les câbles rigides multibrins.
  3. Classe 5 : pour les câbles souples multibrins fins.
  4. Classe 6 : pour les câbles extra-souples composés de multibrins extra-fins.

Ces catégories déterminent la flexibilité du câble, en tenant de plusieurs facteurs qui entrent en jeu, tels que les matériaux de gainage, le blindage, ou encore le rayon de courbure.

En termes de présentation, un câble de classe 1 ou 2, comme le R2V, est généralement très rigide et convient aux installations standards, tandis qu’un câble de classe 6, comme le S 200, est extrêmement souple et adapté aux applications nécessitant une flexibilité permanente, telles que les chaînes porte-câbles ou les machines spéciales.

La souplesse d’un câble revêt une importance cruciale, car elle détermine son adéquation à une utilisation spécifique. Par exemple, pour des applications fixes basiques, un câble plus rigide peut être recommandé pour des raisons d’efficacité économique. Alors que l’utilisation d’un câble souple, voire extra-souple sera recommandé pour une application en dynamique.

À savoir

Même si en apparence, il peut y avoir peu de différence entre un câble de classe 5 et un câble de classe 6, la finesse et le nombre de brins peuvent influencer significativement la résistance dans le temps d’un câble en mouvement.

Pour choisir le câble le plus approprié, il est recommandé de consulter nos experts ou d’avoir un échantillon en main pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Rubrique La Minute Câble : nous avons sorti une vidéo pour vous expliquer les différents niveaux de souplesse :